Le Ministre chargé de la ville et du logement et Action Logement ont annoncé la mise en place d’une aide financière pour les salariés fragilisés par la crise, pour payer leur loyer ou leur prêt immobilier.

L’aide est de 150 € par mois sur deux mois maximum.

Pour en bénéficier, il faut :
– Être locataire (hors résidence CROUS) salarié d’une entreprise privée ou agricole.
– Être propriétaire accédant, salarié d’une entreprise privée ou agricole.

Et être ou avoir été dans l’une de ces situations entre avril 2020 et la fin de la crise sanitaire (date en cours de précision par l’Etat) :

– Chômage partiel.
– Arrêt de travail lié à la garde d’enfant.
– Perte d’emploi (suspension mission intérim, non renouvellement CDD, arrêt d’un CDI en période d’essai, report d’un nouveau contrat).

Durant cette période, il faut aussi justifier des éléments suivants :

– Disposer de ressources inférieures ou égales à 1,5 SMIC (soit 1 828,50 € net par mois).
Pour les demandeurs ayant subi une situation de chômage partiel ou de garde d’enfant avec un arrêt de travail, les ressources doivent être supérieures à une fois le SMIC (soit 1 219,00 € net/mois) et inférieures ou égales à 1,5 SMIC (soit 1828,50 € net par mois).
– Avoir subi une baisse de revenus mensuels d’au moins 15% par rapport aux ressources du mois de Février.
– Supporter des charges de logement (loyer avec charges comprises ou montant de la mensualité du crédit immobilier, facture électricité, eau, gaz, etc…) représentant 40% du revenu mensuel net.
– Avoir une résidence principale située sur le territoire français (France Métropolitaine ou Département d’Outre-Mer, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte et Réunion).

A compter du 30 juin prochain, Action Logement mettra à disposition une plateforme 100% en ligne sur son site internet www.actionlogement.fr. Il sera possible de vérifier son éligibilité et de déposer un dossier de demande. L’aide sera alors versée une fois le dossier complété et validé par Action Logement Services.

Elle est accessible sous conditions d’éligibilité et dans la limite des fonds disponibles.

Cette nouvelle aide vient compléter les dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants et renforcés pendant la crise sanitaire. La plateforme « SOS loyers impayés » (0805 16 00 75) permet aux ménages d’être accompagnés et informés par un conseiller juridique et financier de l’Agence Départementale d’Information sur le Logement ; d’être orientés vers les aides qu’ils peuvent solliciter ou encore pour un accompagnement juridique.